R'Cobus, nouvelle fiche horaire pour la ligne 3 à compter des vacances de Noël. A consulter sur la page R'Cobus rubrique Vivre.

 

Logements décents sur la Communauté de communes

    Ajouter à mon bloc-notes

  • Imprimer la page

Une cellule de lutte contre l’habitat indigne existe sur la Communauté de communes et centralise tous les signalements de logements dégradés.

Une cellule de lutte contre l’habitat indigne à l’échelle intercommunale

Depuis 2005, une cellule de lutte contre l’habitat indigne s’est constituée à l’échelle de la Communauté de communes. Elle centralise tous les signalements de logements dégradés et axe ses interventions sur la médiation.

La cellule de lutte contre l’habitat indigne regroupe des représentants de l’Etat (ARS, Agence nationale de l’Habitat et Direction Départementale des Territoires), de la Circonscription d’Action Médico-Sociale du Conseil départemental, de la Caisse d’Allocations Familiales, de l’ADIL (Agence Départementale pour l’Information sur le Logement du Puy-de-Dôme), du Centre Communal d’Action Sociale et, selon les cas, de la commune concernée.

Elle permet de mettre en commun des moyens d’actions sociales, techniques, financières, juridiques pour définir et expérimenter une méthodologie de lutte contre l’habitat indigne à l’échelle intercommunale.

Elle identifie les logements en situation indigne ou insalubre et travaille sous deux angles :

  • Faire appliquer les normes légales et réglementaires :
    ♦ soutien de la Communauté de communes dans le pouvoir de police des maires en matière de salubrité
    ♦ orientation des locataires sur les procédures liées à la « non décence » du logement

  • Promouvoir la rénovation des logements anciens (vacants ou occupés).

Comment signaler une situation de « mal logement » ?

Depuis 2010, le repérage des situations relevant de l’habitat indigne est centralisé au niveau départemental par l’ADIL 63 et transmis au Pôle Départemental de Lutte contre l’Habitat Indigne (PDLHI).

Quiconque ayant connaissance d’une situation d’habitat indigne (locataires, propriétaires, élus, travailleurs sociaux, etc) peut saisir le pôle départemental en remplissant un relevé d’observation du logement.

Pourquoi remplir un relevé d’observation du logement ?

Le relevé apporte toutes les informations nécessaires sur l’état du logement et la situation de la famille pour engager le processus de traitement.

Où obtenir et transmettre le relevé d’observation du logement ?

  • Auprès de l’ADIL 63 - Maison de l’Habitat
    127 rue de la République - Clermont-Ferrand
    Tél : 04 73 42 30 75
  • Auprès de la Direction de l'Habitat de Riom Limagne et Volcans
    5 mail Jost Pasquier - BP 80045 - 63201 RIOM Cedex
    Tél : 04 73 67 11 00

Quelle suite est donnée ?

La réception du relevé d’observation du logement entraîne généralement la visite du logement par les services de Riom Limagne et Volcans et de la commune concernée.

Le diagnostic est ensuite analysé et un traitement global de la situation est envisagé avec :

  • une proposition de travaux nécessaires pour rendre le logement conforme aux règles d’habitabilité,
  • une estimation des aides qui peuvent être demandées auprès de l’État, de l’Agence nationale de l’Habitat, des collectivités et d’autres partenaires,
  • un accompagnement des occupants et /ou du propriétaire,
  • une information de la personne qui a fait le signalement sur les suites données,
  • une mise en œuvre des procédures coercitives, si nécessaire, par les maires ou le Préfet.

 

 

Situation

Direction de l'habitat - RiomLimagne et Volcans

Service Habitat
Mairie Annexe
5 Mail Jost Pasquier
63200 RIOM

04 73 67 11 00

habitat@rlv.eu

EN SAVOIR +

Restons en contact

Espace presse - Enseignants

Contacter par mail